© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

 Sa Sainteté le 16e Dzongthri Rimpoché

Sa Sainteté le 16e Dzongthri Rimpoché est née au Bhoutan.De nombreux signes

auspicieux présagèrent que cet enfant était hors du commun.
Pour des raisons de santé particulières, ses parents demandèrent de l’aide à Son

Éminence Dilgo Khyentsé Rimpoché, grand maître du Bouddhisme tibétain et l'un

des enseignants de Sa Sainteté le 14e Dalaï Lama. C’est à cette occasion qu’il le

reconnut en tant que  * “Tulku“, ce qui fut confirmé par Sa Sainteté le 14e Dalaï

Lama et par de nombreux grands maîtres du Bouddhisme tibétain.  
Il a suivit les enseignements bouddhistes au monastère de Sa Sainteté le 14e

Dalaï Lama à Dharamsala en Inde.
Plus tard, à la demande de ses disciples tibétains, il retourna au monastère

“Kham-gyok“ au Kham pour parfaire ses études et retraites.
Ce monastère est le siège de toutes ses réincarnation du passé. Il fut fondé

au 12e siècle et a été l’un des plus grands monastères de la région du Kham,

il a accueilli plus de *80 Tulku et reçu de nombreuses bénédictions de Boud-

dhas telles que celles de Gourou Rimpoché (Padmasambhava).
La première réincarnation de Sa Sainteté le 16e Dzongthri Rimpoché était

une émanation de Nyma Euzer, l’une des huit manifestations de Gourou

Rimpoché. Il suivait alors les rites de l’école “ Nyingmapa “ et puis ceux de

la lignée de Gampopa. Par la suite il pratiqua les enseignements de l’école

Kagyu qu'il suit encore à ce jour.

Néanmoins, Sa Sainteté le 16e Dzongthri Rimpoché ne fait jamais aucune différenciation entre les lignées Kagyu. Il affirme que «Tous les Kagyu sont les enfants d'une même famille».
*(émanation d’un grand Maître Bouddhiste tibétain ou indien du passé)

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now